FinFrog, ou comment simplifier le microcrédit

FinFrog est une fintech française créée en 2016. La start up s’est positionnée sur le microcrédit auprès des particuliers.

Une nouvelle fintech tente de se faire une place sur le marché du crédit auprès des particuliers. FinFrog est une start up créée en 2016 par Riadh Alimi. Son activité a commencé réellement, en décembre 2017.

Le micro crédit

La notion de « microcrédit » a été développée par l’économiste bangladais Muhammad Yunus, à la fin des années 1970. Il développa le concept au sein de la Grameen Bank. Il obtient le prix Nobel de la paix, en 2016, pour l’impact de ses travaux sur l’économique dans les pays en développement.

L’idée est de prêter de petites sommes aux personnes exclues du système bancaire classique. Le but étant de leur permettre de réaliser leur projet professionnel. Depuis plusieurs années, le microcrédit tend à se démocratiser aux Etats-Unis et en Europe. En effet, ce type de crédit à fait son chemin, auprès de entrepreneurs comme des particuliers.

FinFrog, le micro crédit auprès des particuliers

FinFrog s’est postionnée sur le marché du micro-crédit auprès des particuliers. Son offre se veut simple, rapide et ouverte au plus grand nombre. Les montants proposés sont compris entre 200 et 600 euros, remboursables en 1, 2 ou 3 mois. Une alternative, donc au crédit revolving et autres cartes de crédit.

La demande de financement se fait en 5 minutes, via le site web de la Fintech. La réponse, elle, arrive sous 24 heures. Les micro-cérdits proposés sont ouverts à tout le monde, du salarié, au micro entrepreneur en passant par le retraité et l’étudiant. La durée du crédit est fixée dés la souscription. Pas de surprise.

L’idée de cette start est donc plutôt intéressante et pourrait répondre à une demande bien présente. Dans le même temps, cela pourrait être moins risqué qu’un crédit auprès d’une grande surface, pour l’emprunteur. Du côté prêteur, nous n’avons pas encore d’informations.

Laisser un commentaire